Enceinte, doit-on bannir les colorations?

Enceinte, doit-on bannir les colorations?

La grossesse entraîne un changement de nos habitudes. En cause ? Le bien être du bébé, et des produits parfois nocifs pour le bon développement du foetus. L'impératif : redoubler de vigilance, et identifier les cosmétiques à mettre de côté pendant cette période.

Coloration : quelles mesures prendre ?

En terme de coloration il est vivement conseillé de ne pas se colorer les cheveux les 3 premiers mois de grossesse. Celle-ci n'est pas formellement interdite, mais tout de même déconseillée lors de cette période charnière, où l'embryon se développe.

"Les colorants contiennent des substances potentiellement dangereuses pour le bébé, comme l'ammoniaque et le formol, pour ne citer qu'eux. La peau du cuir chevelu étant très vascularisée, le passage transcutané (vers le sang) est possible" explique le siteMagicmaman.com.

Après cette période de 3 mois, si vous souhaitez colorer de nouveau vos cheveux veillez à prévenir votre coiffeur de votre grossesse. Ainsi il sera plus à même de vous conseiller sur les colorations à privilégier, certains composants étant à éviter.

Ammoniaque, formaldéhyde, méthanal... Autant d'ingrédients nocifs à bannir tout particulièrement lorsque l'on est enceinte. Si vous êtes une adepte de la coloration maison sachez que vous n'êtes pas seule, au contraire, L'Oréal Paris tout comme de nombreuses marques dispose d'un service consommateur à même de répondre à toutes vos problématiques, ou préoccupations.

La séléction L'Oréal Paris