Le multi-masking: la nouvelle technique de soin sur-mesure

Le multi-masking: la nouvelle technique de soin sur-mesure

Contouring, clown contouring, strobing, baking, Skin Fast... Ces derniers jours, les nouvelles tendances beauté se multiplient tellement qu'on ne sait plus où donner de la tête. Et voilà qu'aujourd'hui les beautystas font encore couler de l'encre avec (encore) une tendance toute neuve : le multi-masking. Ces visages "patchworkés" qui pullulent sur Instagram vous font lever un sourcil dubitatif, mais c'est pourtant l'une des rares sinon la seule technique de soin approuvée par la dermatologie. On fait le point.

Le multi-masking bouscule notre routine

On s'accordera toutes à le dire : la nature de la peau varie selon les zones. Le nez plutôt gras, les joues plutôt sèches, les yeux fragiles... Le visage requiert donc à lui tout seul au moins trois types de soins distincts. Μais habituées de cette sempiternelle routine, on se cantonne à piocher une unique étiquette pour définir notre épiderme : mixte, sèche ou grasse. Conséquence, on remplit nos trousses avec les soins d'une seule catégorie. Soit un masque surgras pour peau desséchée, soit un masque purifiant luttant contre l'excès de sébum, ou encore un masque pour peau sensible. Point barre. Mais si la peau avait besoin de TOUT ? C'est la question à laquelle répond le multi-masking.

De réelles vertus dermatologiques

Le principe est simple : il s'agit de répartir sur le visage plusieurs masques selon les différentes zones. Un masque pour purifier la zone T, un second hydratant pour les joues, et un autre pour prévenir les cernes et les signes de fatigue. Le tout en même temps ! Le résultat ? Une expérience cocooning sur-mesure qui répond à chaque besoin de votre peau.
Mais pourquoi diable n'y a-t-on pas pensé avant ?

La séléction L'Oréal Paris