Le color correcting: la nouvelle étape cruciale avant le contouring

Le color correcting: la nouvelle étape cruciale avant le contouring

Que vous suiviez de près ou de loin l'univers magique et trépidant de la cosmétique, vous n'avez certainement pas pu passer à côté du contouring, du strobing ou encore du tontouring. On pensait avoir tout vu... Mais entre l'imagination débordante des make-up artists, des blogueuses beauté, ou encore des beautystas, vous êtes sur le point de faire la découverte d'une nouvelle technique révolutionnaire appelée le color correcting.

Êtes-vous prête à intégrer ce nouveau vocabulaire dans votre dictionnaire beauté ? Le color correcting consiste à masquer les rougeurs, les cernes, les taches brunes et les autres petits défauts de votre peau.

Il ne s'agit pas là d'une nouvelle technique de maquillage à part entière, c'est simplement une étape supplémentaire, une sorte de base pour avoir un teint lisse et uniforme afin de réussir un contouring parfait.

Comment réaliser le color correcting ?

Si ce terme anglais est tout nouveau, sa technique en revanche ne date pas d'hier. Il suffit simplement de camoufler les tâches disgracieuses à l'aide de leurs couleurs complémentaires.

Vous avez certainement déjà dû utiliser cette technique pour cacher les cernes. Rappelez-vous, on vous conseille d'utiliser du rouge ou de l'orange sur des cernes bleutées.

Le color correcting va plus loin que le simple camoufflage de cernes. Pour cacher des rougeurs, il faut utiliser un correcteur de couleur le verte. Munissez-vous ensuite d'un correcteur jaune pour illuminer votre visage par petites touches, c'est à dire sur les paupières et le bas des joues.

Il ne vous reste plus qu'à revoir les règles de la colorimétrie !

La séléction L'Oréal Paris