La cosmétique sans eau: une révolution

La cosmétique sans eau: une révolution

Voilà déjà bien quatre ans qu'elle vole la vedette à toutes les innovations ou basiques du rayon beauté. La cosmétique sans eau, c'est le gros buzz de l'univers de la beauté. Qu'il s'agisse des ongles, de la peau ou des cheveux, les huiles sont nos nouvelles crèmes, les nouveaux chouchous de la salle de bain.

Et pour cause, les huiles conviennent à tous les types d'épidermes : peau sèche, peau grasse (oui, oui), peau déshydratée, peau claire, noire ou métissée... Et prend aussi bien soin de la peau que des cheveux. L'huile, c'est l'ingrédient miracle. On l'utilise en été comme en hiver, sans modération.

L'huile vient de la nature

Finies les émulsions (mélange d'huile et d'eau qui compose la crème) ! L'huile balaie tout sur son passage et caracole en tête. Et si elle a connu un gros boom, c'est grâce à la vague de la cosmétique naturelle qui fait toujours plus d'émules.

C'est plus écolo

Les échos de la conscience collective vis-à-vis de l'environnement et des ressources naturelles résonnent de plus en plus en fort. Et quand la cosmétique s'en mêle, l'eau devient un liquide précieux qu'on s'efforce de préserver.

Elles sont éternelles (ou presque)

Le problème avec les crèmes (composées d'eau, donc), c'est que la date de péremption ne va jamais au-delà de 18 mois – quand elles ne sont pas contaminées. Car oui, qui dit crème dit eau, et qui dit eau dit prolifération de bactéries.

Avec l'huile, composée uniquement de corps gras, il n'y a nullement besoin de s'inquiéter de sa durée de conservation. Autant de bonnes raisons qui présagent que les huiles seront encore longtemps sous les feux des projecteurs...

La séléction L'Oréal Paris