Anti-cernes et correcteur: différences et mode d'emploi

Anti-cernes et correcteur: différences et mode d'emploi

Cernes persistantes ou nuits blanches à répétition, de nombreux produits existent pour camoufler certains signes de fatigue et ainsi éviter les questions fâcheuses sur votre manque de sommeil lors d'un repas de famille.

L'anti-cernes et le correcteur font partie des indispensables des trousses de maquillage de toutes les beautystas que ce soit en été comme en hiver. Mais pourtant, certaines ne savent toujours pas comment les utiliser. Parfois confondus, les deux produits ont des utilités et des applications qui diffèrent selon l'effet attendu. Mais pas d'inquiétude, si vous n'êtes pas encore au point, on vous explique sans plus attendre les caractéristiques et les différents modes d'emploi de l'anti-cernes et du correcteur pour être au top niveau teint. Let's go !

Réveiller le teint avec l'anti-cernes

L'anti-cernes c'est un peu le produit de correction que toutes les mordues de maquillage utilisent. Comme son nom l'indique, il permet d'effacer les signes de fatigue focalisés sous l'oeil : les fameuses cernes. Car il faut savoir que la peau située sous les yeux est très sensible et marque beaucoup trop facilement, et c'est pour ces raisons que se créent les cernes. Alors pour les camoufler, l'anti-cernes sera-t-il l'arme absolue ? Êtes-vous prêtes à la dégainer ? Zoom.

Sa texture liquide et fluide va permettre de dissimuler les ombres et se fondre dans les ridules qui se forment autour de l'oeil, ce qui n'aurait pas été le cas avec une matière bien plus épaisse... Celui-ci s'applique sur les cernes et qui plus est, après le fond de teint pour un rendu parfaitement lumineux.

Afin de ne pas l'étaler irrégulièrement, vous pouvez utiliser un pinceau spécifique pour le teint mais vos doigts feront tout autant l'affaire. Tapotez le produit du bout de l'annulaire et pensez à l'étirer vers l'extérieur pour un rendu homogène. S'il vous reste un peu de matière, appliquez-la sur vos paupières pour créer une base : un conseil pratique et économe ! Petit plus : pensez à choisir votre anti-cernes un ton plus clair que votre carnation pour sublimer l'effet lumière que vous devez sûrement chercher à gagner.

Camoufler les imperfections avec le correcteur

Le correcteur a, quant à lui, une utilisation qui diffère de l'anti-cernes. Aussi appelé concealer, il a pour but de camoufler en profondeur toutes les imperfections du visage. Souvent présenté sous forme de stick, le correcteur a une texture bien plus épaisse pour bien recouvrir les petits boutons que l'on affiche généralement à certaines périodes du mois, mais il ne doit pas être utilisé pour les cernes. Car avec sa texture épaisse, il formerait des paquets et ferait, au final, ressortir les cernes sous vos yeux ce qui n'est pas l'effet souhaité.

À l'instar de l'anti-cernes, le correcteur s'applique au doigt et après le fond de teint pour un camouflage 100% réussi. Veillez également à le choisir de la même teinte afin d'éviter des éventuelles démarcations disgracieuses.

À noter qu'il faut également bien faire attention à votre choix de correcteur. Si vous choisissez un correcteur waterproof et que le reste de votre maquillage ne l'est pas, c'est problématique : il pourrait former des tâches sur votre visage et donner un rendu mauvaise mine. Dans les deux cas, pensez bien à poudrer l'ensemble de votre visage afin de fixer le maquillage pour la journée.

Maintenant que vous savez tout sur l'anti-cernes et le correcteur, il n'est plus question de vous tromper !

La séléction L'Oréal Paris